Commentaire de marché

Commentaire de marché

Depuis les points bas de fin mars, les marchés ont connu un rebond assez spectaculaire. Le 18 mars, le CAC 40 clôturait à 3754.84 points, le 11 juin alors que s’achevait une journée de très forte baisse (-4.71%) à 4815.60 points, sa performance depuis le 18 mars était tout de même de plus de 28%. Du côté des actions internationales, le MSCI World (indice composé de plus de 1500 entreprises ayant les plus grandes capitalisations boursières des pays développés) connaît une performance depuis le début de l’année de -3,23% actuellement, contre -30% en mars.

Les principaux éléments qui expliquent ce puissant rebond sont principalement :

  • Les mesures prises par les gouvernements et banques centrales en soutien à l’économie
  • La maîtrise de l’épidémie en Asie
  • Puis la constatation de la baisse de nouveaux cas de Coronavirus en Europe continentale
  • Et encore un peu plus tard par les mesures de déconfinement qui se sont multipliées et qui suscitent l’optimisme

Durant cette période de rebond, comme dans la période de baisse qui l’a précédée, il est intéressant de noter la surperformance de plusieurs thématiques d’investissement et en particulier :

  • Actions US
  • Secteur de la tech
  • Thématiques ESG

En tenant compte des révisions des perspectives de bénéfices certaines actions sont même devenues relativement plus chères que dans le contexte d’avant crise.

Beaucoup plus récemment, la Fed a fait des déclarations qui ont un quelque peu affolées les marchés, en indiquant que selon elle : la crise actuelle de santé publique pèsera lourdement sur l’activité économique, l’emploi et l’inflation à court terme, avec des risques considérables sur les perspectives économiques à moyen terme. Elle a également partagé ses vues pessimistes sur l’économie, anticipant une chute du PIB de 6,5 % en 2020. Le 11 juin Dow Jones a perdu -7.86% et le Nasdaq -5.27%. Cette journée est venue rappeler aux investisseurs que la volatilité et la peur étaient encore bel et bien présentes sur les marchés.

Toutefois, il n’y a rien de vraiment nouveau ou de marquant dans ces déclarations puisqu’elles s’inscrivent dans la continuité des annonces qui avaient été faites par d’autres organisations comme le FMI ou La Banque Mondiale.

Cette annonce de la Fed est venue donner un élément déclencheur à une prise de bénéfice sur les marchés, bien normale, après une hausse de quelques 30% en moins de 4 mois.

À mon sens, les impacts du confinement sur l’économie ont déjà été largement actés par les marchés financiers, ceux-ci sont aussi probablement montés un peu trop vite et un peu trop fort après la chute de février/mars et les récentes déclarations de la Fed ne changent pas grand-chose à la configuration.

Aujourd’hui, toujours dans l’anticipation, les opérateurs de marchés cherchent à savoir si l’économie pourrait repartir plus vite que prévue ou si les anticipations bien que pessimistes ne l’étaient pas assez.

Il est encore un peu tôt pour le dire même si les premiers signes sont encourageants. Il faudra attendre encore quelques mois avant de pouvoir mesurer les impacts réels à moyen terme de la crise que nous avons vécu. Par ailleurs, cette crise n’est peut-être pas encore complètement derrière nous puisque  le nombre de cas dans le monde n’augmentait plus depuis le 11 avril (avec de fortes disparités en fonction des zones géographiques), et il semble repartir à la hausse depuis début juin notamment en Amérique du Sud ou la courbe ne s’est pas encore inversée. D’ici quelques mois, nous saurons si les mesures annoncées auront été suffisantes et nous aurons également des indications sur les résultats des bénéfices des entreprises au second semestre 2020.

Quelles actions mener dans ce contexte ?

Nous continuons à recommander à nos clients d’investir de manière très progressive sur les marchés pour profiter des points bas, mais limiter l’impact de la volatilité à court terme. Les portefeuilles modèles prudents, équilibrés et dynamiques continuent à très bien se comporter dans cet environnement, vous trouverez ci-dessous à titre d’information les performances de ces 3 portefeuilles :

Quelles nouvelles sur le fonds de fonds Friedland Thématique Megatrend

En avril 2020, nous avons lancé en partenariat avec Sanso IS le fonds Friedland Thématique Megatrend. Ce fonds de fonds vise à intégrer l’ensemble de nos convictions les plus fortes en matière de supports dynamiques. Ce fonds se positionne lui-même de manière très progressive sur les marchés. À date nous avons investi sur les thématiques et supports suivants :

Toute l’équipe de Farnault Investissement reste à votre disposition.

Bien à vous,

Ludovic Farnault

Achevé rédigé le 12 juin à 15h46

Nous vous informons que les informations présentes dans le point marché sont considérées comme fiables mais peuvent comporter des inexactitudes ou des erreurs. Concernant les données relatives aux informations financières, nous attirons votre attention sur le fait que la performance passée n’est pas une garantie de la performance future, et que la valeur d’un investissement peut varier à la hausse comme à la baisse selon l’évolution des marchés, les cours de change, tout comme les revenus, directs ou indirects qui y sont attachés. Ces diverses informations ne constituent en aucun cas une incitation à vendre, une offre d’achat, de souscription, ou un conseil personnalisé auprès de l’utilisateur. Elles ne sont que le reflet d’une opinion de leurs auteurs et ne sauraient constituer un conseil de leur part ou de celle du cabinet FARNAULT INVESTISSEMENT. Leur responsabilité ne saurait donc être engagée à quelque titre que ce soit. Il est rappelé que pour tout investissement il est recommandé de se rapprocher de son conseiller habituel. 

 

Farnault Investissement.

Notre cabinet de conseil en gestion de patrimoine gère 130 millions d’euros pour le compte de 230 familles et entreprises. Nous élaborons des stratégies d’investissement sur mesure, nous optimisons les solutions mises en place et la fiscalité. 

Ludovic Farnault est associé et CEO du cabinet Farnault Investissement. Conseiller en gestion de patrimoine depuis 15ans. Diplômé d’un Master 2 en gestion patrimoine et en cours de formation d’un Executive MBA, il accompagne ses clients pour leur permettre de matérialiser leurs objectifs financiers et patrimoniaux.


Contacter Ludovic :