Légalité, achat, stockage, et fonctionnement : découvrez les bases essentielles à savoir sur le Bitcoin.

Le monde de la finance est en perpétuelle évolution. De nouvelles formes d’investissement, de nouveaux processus bancaires, et de nombreux produits financiers ont vu le jour au cours des 20 dernières années. Bitcoin est l’un d’entre eux. A travers cet article, nous souhaitons nous intéresser à ce nouvel actif digital qui prend une place de plus en plus importante dans le monde financier et qui soulève de nouvelles problématiques tout en apportant des perspectives d’avenir prometteuses. Ainsi, nous vous proposons ce document pour vous permettre de mieux appréhender ce que sont la blockchain, les crypto monnaies, et plus précisément, le Bitcoin.

 

0
C'est le montant de votre capital si vous aviez investi 10 euros en 2011 sur le Bitcoin
0 %
C'est le pourcentage de hausse approximatif du bitcoin depuis 2011

 

Merci de bien vouloir lire attentivement et intégralement le disclaimer ci dessous avant d’entamer la lecture de l’article.

 

DISCLAIMER : Les crypto monnaies, le bitcoin, et tous les dérivés, sont des actifs financiers a très haut niveau de risque. Les crypto actifs dans l’ensemble représentent un danger pour votre capital, et ce, y compris pour les professionnels. Sachez qu’en investissant sur un marché à très haut niveau de risque qui présente une volatilité très importante, vous risquez de perdre l’intégralité de votre capital. Cet article a uniquement vocation a informé les lecteurs sur des éléments généraux concernant Bitcoin et les crypto actifs. Ce n’est en aucun cas un conseil d’investissement ni tout autre forme de conseil financier. Par conséquent, Farnault Investissement ne pourra en aucun cas être tenu responsable si vous choisissez d’investir sur ce marché et se dégage de toute responsabilité. De la même manière, cet article n’a pas vocation a traité les crypto monnaies, la blockchain et le bitcoin de manière exhaustive. Afin de rester lisible et de faciliter au maximum la compréhension, nous devons synthétiser certaines informations. Par conséquent, nous vous invitons à effectuer vos propres recherches pour approfondir les différents points mentionnés. En lisant cet article, vous reconnaissez avoir été parfaitement informé des risques encourus et vous agréez tous les points exposés dans ce disclaimer.

Bitcoin : Le Roi des crypto monnaies

Le Bitcoin est une “crypto-monnaie” créée en 2009 par un anonyme surnommé “Satoshi Nakamoto”. Ce nouvel actif financier s’est révélé être très rentable ces dernières années. Par exemple, en ayant acheté 10 euros de Bitcoin en Février 2011, vous auriez aujourd’hui un capital d’une valeur d’environ 120 000 euros. En guise de définition, nous pourrions dire que le bitcoin est une monnaie digitale disponible uniquement sur internet et échangeable contre des biens et des services auprès des particuliers ou des professionnels l’acceptant comme moyen de paiement.

Lire la vidéo

Qu’est ce qu’une “crypto-monnaie” ?

Une crypto monnaie est une monnaie digitale qui, contrairement aux monnaies fiduciaires, n’est présente que sur internet. Par conséquent, une crypto monnaie est dite “dématérialisée”. Contrairement à l’Euro, ou au Dollars, il n’existe pas de représentation physique d’une crypto monnaie sous la forme d’une pièce ou d’un billet de banque. Les crypto monnaies s’échangent donc exclusivement via internet. Pour fonctionner, elles s’appuient sur un réseau informatique dit “Peer to Peer” et appelé “Blockchain”.

La blockchain est donc avant tout un réseau informatique qui fonctionne grâce à des ordinateurs et qui permet de créer, stocker et échanger des données. Il existe de nombreuses blockchains qui présentent chacune des caractéristiques spécifiques. Parmi les plus connues, on retrouve notamment la blockchain Bitcoin et la blockchain Ethereum.

End of season sale!

Bitcoin : La crypto monnaie la plus répandue.

Avec une capitalisation boursière de près de 200 milliards de dollars, Bitcoin est, de très loin, la crypto monnaie la plus répandue. A ce jour, le marché des crypto monnaies a une capitalisation boursière d’environ 320 milliards de dollars. A lui seul, Bitcoin concentre donc près de 62% des capitaux investis sur le marché des crypto monnaies, très loin devant son second, Ethereum.

Cette domination du Bitcoin s’explique en partie par sa position de leader historique et de pionnier. Bien évidemment, ce ne sont pas les seules raisons. D’une part, Bitcoin est la plus crypto monnaie la plus connue du grand public. Cette notoriété participe indubitablement à renforcer sa dominance puisque la plupart des nouveaux entrants sur le marché découvrent les crypto monnaies grâce à bitcoin, et commencent par acheter du bitcoin avant d’acheter toute autre crypto monnaie. Ce choix des nouveaux entrants s’explique également par l’omniprésence de Bitcoin sur les plateformes de trading et sur les plateformes de stockage. En effet, chaque plateforme propose son propre panel de crypto monnaies en effectuant un tri en fonction de la pertinence du projet, de la notoriété et de nombreux autres facteurs. Bitcoin est présent sur toutes les plateformes de trading de crypto monnaies sans exceptions. Ca en fait donc la crypto monnaie la plus simple à acheter et la plus visible. De la même manière, Bitcoin est présent sur quasiment toutes les plateformes de stockage de crypto monnaies. Ces plateformes, communément appelées “Wallet” permettent de sécuriser son portefeuille d’actif en réduisant notamment le risque de “Hack”. Bitcoin est donc également la crypto monnaie la plus simple à stocker et à sécuriser ce qui participe à renforcer la confiance des investisseurs et sa notoriété.

D’autre part, Bitcoin est la paire de référence pour toutes les autres crypto monnaies. La plupart des crypto monnaies disponibles sur le marché peuvent s’échanger contre du Bitcoin. Néanmoins, elles ne sont pas toutes échangeables directement contre des monnaies fiduciaires. Par conséquent, les personnes qui veulent investir sur les monnaies alternatives (Altcoins) sont parfois obligées de passer par le Bitcoin pour acheter et vendre les altcoins. De ce fait, Bitcoin est la monnaie digitale qui enregistre les plus gros volumes de transaction ce qui en fait également la monnaie la plus liquide du marché. La liquidité du Bitcoin est un autre atout qui lui permet d’attirer les plus gros investisseurs. En effet, vendre certaines crypto monnaies alternatives peut s’avérer complexe en fonction du capital investi en raison du manque de liquidité des marchés concernés. Les personnes ayant un capital conséquent ont donc tendance à se tourner vers les monnaies les plus liquides comme Bitcoin ou Ethereum et à investir de faibles sommes sur les monnaies alternatives qui présentent un ratio Risk / Reward plus important.

Bitcoin, Blockchain, et crypto monnaies : Généralités

Suite à notre introduction, nous vous proposons de définir les principaux termes que vous rencontrerez, de rappeler l’intérêt des crypto monnaies et de décrypter le cadre légal de ces nouveaux actifs financiers.

Les concepts clés (Décentralisation, Minage, Wallet et Exchange) ?

Comme nous l’avons vu précédemment, Bitcoin fonctionne grâce à un réseau informatique appelé Blockchain. Cette première information introduit les deux premiers concepts clés : la décentralisation et le minage. En effet, la blockchain Bitcoin est dite décentralisée. Contrairement à un réseau centralisé, c’est à dire un réseau administré par une seule entité qui va concentrer l’ensemble des données, dans un réseau décentralisé il n’y a pas d’intermédiaire.

Le meilleur exemple pour comprendre ce concept, c’est certainement les banques traditionnelles. Lorsque votre argent transite sur votre compte, des données sont envoyées sur le réseau de la banque puis administrées par des opérateurs travaillant pour la banque. Tout le réseau est donc centralisé par la banque qui va s’occuper de traiter les données et d’effectuer les démarches nécessaires en conséquence.

Banque
Banque-3

Dans le cas de Bitcoin, il n’y a pas d’intermédiaire. Lorsque les données sont envoyées sur le réseau, elles sont publiques et ne sont centralisées par aucun organisme. C’est la blockchain, et plus précisément les “mineurs de crypto monnaies”, qui vont assurer le traitement des données. Néanmoins, ces mineurs ne savent absolument pas quelles données ils traitent et n’effectuent aucunes démarches. Pour faire simple, l’ensemble du processus est géré automatiquement grâce à l’informatique sans qu’un mineur puisse consulter ou modifier les données traitées.

Ce processus s’appel le “minage de crypto monnaies” (mining) et permet donc au réseau de fonctionner tout en assurant la sécurité des données. L’un des avantages le plus souvent cité de ce système c’est l’absence quasi totale de possibilité de conflits d’intérêts et de corruption des données puisqu’il n’y a pas d’intervention humaine. En théorie, pour miner des crypto monnaies, et donc participer au bon fonctionnement du réseau, un simple ordinateur et une connexion internet suffisent. Dans les faits, pour différentes raisons, il faut désormais être équipé de machines très puissantes pour pouvoir miner des crypto monnaies. L’intérêt du minage pour les particuliers est essentiellement financier. En effet, lorsque l’on mine des crypto monnaies, le réseau nous rémunère. Dans le cas de Bitcoin, vous recevrez des fragments de Bitcoin. Un véritable business s’est crée autour du minage et de nombreux particuliers et professionnels minent actuellement des crypto monnaies afin de générer des revenus passifs.

Les crypto monnaies obtenues par les mineurs sont ensuite stockées sur des plateformes qu’on appel “Wallet” (Portefeuille). Ces portefeuilles permettent notamment de stocker, de sécuriser et d’envoyer ses crypto monnaies. Toutefois, dans la plupart des cas, vous ne pourrez pas acheter vos crypto monnaies directement sur un “Wallet”. En effet, il faudra passer par des plateformes de trading (Exchange) pour pouvoir acheter directement des crypto monnaies. Voici un exemple pour le Bitcoin. Les notions de wallet et de plateforme de trading sont donc étroitement liées. Les plateformes de trading permettent d’acheter des crypto monnaies, par CB ou en virement, et les wallets permettent de les stocker. La plupart des plateformes de trading proposent des “wallets intégrés”, c’est à dire la possibilité de stocker ses crypto monnaies directement sur la plateforme de trading. Néanmoins, pour des raisons de sécurité, il est recommandé de ne jamais stocker ses crypto monnaies directement sur la plateforme de trading.

Bitcoin et crypto monnaies : Oui, mais à quoi ça sert ?

A ce jour, il y a environ 17 millions de Bitcoin en circulation. A quoi peuvent ils bien servir ?

Transaction

Les bitcoins, et les crypto monnaies dans l’ensemble, sont échangeables. Le bitcoin permet donc d’effectuer des transactions financières entre particuliers. Les principaux avantages que présentent les crypto monnaies dans ce domaine, sont la rapidité et la flexibilité. En effet, les crypto monnaies sont échangeables n’importe quel jour, à n’importe quelle heure et dans un délais très court allant d’environ 1h pour les monnaies les plus lentes à moins de 10 secondes pour les plus rapides. Concrètement, grâce au Bitcoin, vous pouvez transférer de l’argent sans restriction de montant en pleine nuit, un dimanche, en moins d’une heure. Par conséquent, Bitcoin peut servir aussi à effectuer des achats auprès des commerçants qui l’acceptent comme moyen de paiement et cela nourri le discours de ceux qui le voit comme la monnaie du futur bien que ce point soit très discutable.

Stockage

Outre les transactions, et le potentiel rôle de “monnaie” qu’il peut endosser dans certains cas, Bitcoin s’impose petit à petit comme réserve de valeur. Au même titre que l’or, Bitcoin attire les investisseurs qui souhaitent stocker des fonds hors des marchés traditionnels, et des banques, afin de sécuriser leur capital. Avec une hausse de plus de 1 200 000 % depuis le 28 Février 2011, Bitcoin s’est révélé être un actif très rentable à stocker bien qu’il soit également l’un des plus risqués. Pour reprendre l’exemple de l’introduction, en ayant acheté 10 euros de Bitcoins en 2011 vous auriez aujourd’hui un capital de 120 000 euros. Ces hausses hors normes nourrissent la spéculation qui s’impose également comme l’une des principales valeurs ajoutées du Bitcoin pour les particuliers.

Spéculation

Ce marché nouveau entraine de nombreuses spéculations de la part des investisseurs. En effet, il est possible d’acheter et de vendre des crypto monnaies comme on le ferait avec des devises sur le forex via notamment les plateformes de trading. C’est donc un marché hautement spéculatif sur lequel les investisseurs “parient” à la hausse ou à la baisse dans l’espoir de générer des revenus. Cette spéculation entraine de fort mouvements de capitaux qui se traduisent par des hausses et des baisses de prix vertigineuses. Si elle peut apparaitre comme une opportunité de gagner de l’argent, en réalité la majeure partie des particuliers qui spéculent sur ce marché sont en perte.

Le Bitcoin : C’est légal ?

Oui, le Bitcoin est légal. Néanmoins, ce n’est pas vrai dans tous les pays et les législations sont parfois floues. De plus, il n’y a pas encore de consensus mondial, chaque pays à sa propre politique concernant le Bitcoin.

Le cadre légal en France

En France, le bitcoin est légal. L’article L. 111-1 du Code monétaire et financier précise que « la monnaie de la France est l’euro ». Néanmoins, aucune disposition légale interdit l’usage du Bitcoin en Europe. En théorie, le bitcoin peut donc être utilisé comme moyen de paiement auprès de tous les commerçants l’acceptant comme moyen de paiement mais il n’est pas possible d’obliger un commerçant à accepter le Bitcoin comme moyen de paiement. D’ailleurs, En octobre 2015, la Cour de justice de l’Union européenne a considéré que Bitcoin devait bénéficier du même régime de TVA que « les devises, les billets de banque et les monnaies qui sont des moyens de paiement légaux » car « la devise virtuelle à flux bidirectionnel ‘bitcoin’ […] ne peut être qualifiée de ‘bien corporel’ au sens de l’article 14 de la directive TVA étant donné que […] cette devise virtuelle n’a pas d’autres finalités que celle de moyen de paiement.». Par conséquent, les entreprises qui décident d’accepter le bitcoin comme moyen de paiement sont contraintes d’y appliquer le même régime de TVA que pour les transactions en euros. Néanmoins, toutes les utilisations du bitcoin ne sont pas tolérés par la loi. En effet, les activités illégales (Blanchiment d’argent et autres) demeurent formellement interdites. De manière générale, l’utilisation du Bitcoin est soumise aux mêmes contraintes juridiques et fiscales que les autres moyens de paiement et vous êtes tenu de respecter les législations en vigueur.

Le cadre légal à l’internationale

La législation française est en accord avec la législation européenne mais ce n’est pas le cas pour tous les pays. En effet, certains pays comme la Chine et la Russie restreignent son usage. En Russie, les crypto monnaies devraient toutefois être régulées courant juillet 2019 si l’on en croit les annonces du gouvernement. De la même manière, en Chine, la législation est en perpétuelle évolution. Après avoir tenté d’interdire les crypto monnaies, et après avoir interdit les ICO, la Chine a finalement laissé transparaitre des positions plus libérales au cours des derniers mois. La législation évolue donc continuellement et il est très important de se tenir informé. En effet, le marché des crypto monnaie est très sensible aux changements de législation et aux annonces du gouvernement chinois puisque ces derniers représentent une grande partie des crypto investisseurs.

Ce qu’il faut savoir

De manière générale, il est très important de se tenir informé des évolutions juridiques et fiscales dans le secteur des crypto monnaies si vous investissez afin de vous assurer de rester dans la légalité. Les obligations juridiques et fiscales sont les mêmes que pour les autres produits d’investissement. Vous êtes tenus de déclarer vos revenus et votre capital et de respecter les législations en vigueur sous peine de sanctions. Par ailleurs, nous tenions à mettre l’accent sur le fait que le marché du Bitcoin n’est pas réglementé. Cette caractéristique peu commune en fait un actif dangereux. Vous serez potentiellement confronté à un grand nombre d’arnaques. Par conséquent, vous devez impérativement rester très vigilant, effectuer des recherches, et vous adresser à des professionnels pour limiter votre risque.

Comment acheter, vendre, envoyer, ou stocker des bitcoins

Désormais, vous savez ce qu’est le Bitcoin, ce à quoi il sert, et s’il est légal d’en avoir. Nous allons donc voir comment acheter et vendre des bitcoins, les envoyer, et les différentes manières de les stocker.

Acheter et vendre des Bitcoins

Pour acheter et vendre des Bitcoins il existe de nombreuses méthodes plus ou moins sécurisées.

Les plateformes de trading

De nombreuses plateformes de trading permettent d’acheter des Bitcoins et d’autres crypto monnaies en CB ou par virement. C’est l’une des manières les plus sécurisées d’acheter des bitcoins puisque les plateformes de trading européennes et américaines sont soumises à une législation stricte permettant de maximiser la sécurité des investisseurs. Néanmoins, aucune méthode ne permet d’acheter des bitcoins de manière totalement sécurisée, même sur les plus grandes plateformes de trading le risque est présent (Hack, phishing etc).

Les plateformes d’échange entre particuliers

Si vous ne souhaitez pas passer par une plateforme de trading pour acheter vos crypto monnaies, vous pouvez également le faire en vous rendant sur un site d’échange entre particuliers. De nombreux sites d’échange entre particuliers ont vu le jour au cours des dernières années et ils offrent beaucoup de souplesse au niveau des moyens de paiement utilisés (Moneygram, Paypal, Western Union, espèce etc). En revanche, nous vous déconseillons totalement ces plateformes d’échange. En effet, c’est une méthode très risquée, il y a énormément d’arnaque entre particuliers et, bien souvent, les escrocs utilisent de fausses identités bloquant toute possibilité de remonter jusqu’à eux et de récupérer vos fonds.

Les points de vente physique

Aussi incongru que cela puisse paraitre, le développement des crypto monnaies à engendrer la création de points de vente physique permettant d’acquérir du Bitcoin et d’autres crypto monnaies en toute simplicité. A l’étranger, il existe de nombreux point de vente physique. En France, il y en a encore très peu. Le plus connu se situe à Paris et est exploité par une société française identifiable facilement avec une recherche sur le web. L’avantage de cette méthode c’est que vous aurez un interlocuteur qui pourra vous guider. Néanmoins, cela implique d’avoir une grande confiance en son intermédiaire et peut augmenter votre risque dans le cas où la société choisie ne serait pas honnête. Les points de vente physique s’imposent donc comme une alternative viable à l’achat entre particuliers de part leur souplesse (Moyen de paiement, accompagnement) et de part le niveau de sécurité qu’ils confèrent.

Envoyer / transférer des Bitcoins

Comme nous l’avons vu précédemment, les Bitcoins que vous achetez peuvent ensuite être transférés à un autre utilisateur ou sur un autre compte. Peu importe que vous utilisiez un wallet ou une plateforme de trading, vous aurez toujours la possibilité de transférer vos bitcoins. Pour cela, dans la plupart des cas, vous trouverez sur votre plateforme une option appelée “Withdraw ou Retrait”. Rendez vous sur cet onglet. Dès lors, comme pour un virement interbancaire classique, il vous sera demandé : le montant à envoyer et l’adresse de destination.

Si vous envoyez des bitcoins, l’adresse de destination DEVRA FORCEMENT ETRE une adresse bitcoin. Si vous envoyez des Ethereums, l’adresse de destination devra être une adresse ethereum. Il est totalement impossible d’envoyer des bitcoins sur une adresse Ethereum. Si vous envoyez des Bitcoins sur une adresse autre qu’une adresse bitcoin, vous perdrez tous les bitcoins envoyés sans possibilité d’annuler le virement ou de vous faire rembourser. Il est recommandé de copier/coller directement l’adresse de destination et de la relire attentivement de manière à s’assurer que ce soit la bonne. En effet, en cas d’erreur, même sur un seul chiffre, vous perdrez l’ensemble des bitcoins envoyés.

Une fois toutes les précautions prisent, vous pouvez envoyer votre virement. Selon l’état du réseau, il devrait être crédité en moins d’une heure sur le compte de destination.

Stocker et sécuriser ses Bitcoins

Si acheter et transférer des bitcoins est devenu très simple grâce aux nouvelles plateformes qui ont vu le jour ces dernières années, les stocker, et surtout les sécuriser, requiert des connaissances précisent pour limiter les risques de pertes et/ou de vol.

Bien choisir sa plateforme d’achat

Comme évoqué précédemment, il y a énormément de manières d’acheter des bitcoins, toutes plus ou moins sécurisées. Pour stocker et sécuriser vos bitcoins, il convient donc avant tout d’avoir une plateforme d’achat sécurisée. Pour cela, nous vous invitons à effectuer vos propres recherches, nous n’avons pas de partenaires à conseiller.

Stockage en ligne

Pour stocker vos crypto monnaies, vous avez plusieurs possibilités, plus ou moins sécurisées. La méthode la moins sécurisée consiste à stocker vos crypto monnaies directement sur la plateforme d’achat. En adoptant cette méthode, vous gagnez en praticité puisque vous n’aurez pas à transférer vos fonds pour pouvoir les revendre ou les échanger. En revanche, si la plateforme d’échange est piratée, ou que les dirigeants escroquent leurs clients en partant avec les fonds (CF MTGox), vous risquez de perdre l’intégralité de votre capital.

Pour pallier à ce risque, vous pouvez transférer vos fonds sur un “Wallet”. Comme pour la plateforme d’échange, il vous faudra effectuer des recherches approfondies pour déterminer quels sont les wallets fiables et les plus adaptés à vos besoins. L’avantage de cette méthode, c’est que si votre plateforme d’achat est piratée, vos fonds seront en sécurité. Toutefois, cette alternative ne permet pas de vous couvrir de tous les risques. En effet, les wallets sont également la cible de nombreux hackers qui tentent de subtiliser les fonds des utilisateurs par différents procédés (Phishing, hack etc). Ces deux méthodes de stockage constituent les principales méthodes de stockage de Bitcoin en ligne. Néanmoins, elles présentent toutes deux des failles qui peuvent conduire, dans le pire des cas, à la perte de vos fonds.

Stockage à froid

Afin de limiter ce risque, il existe une autre méthode de stockage appelée “Cold Storage” ou stockage à froid. Contrairement au stockage en ligne, le stockage à froid permet de stocker ses crypto monnaies hors réseau. Pour simplifier, nous pourrions comparer le cold storage à un stockage sur disque dur et le stockage en ligne à un stockage dans le “cloud” (Ex : Icloud). A priori, vous ne risquez donc pas de perte de fonds en cas de piratage de votre plateforme d’achat ou de votre wallet. De nombreuses sociétés proposent des solutions de stockage à froid. La plus connue est française. Cette méthode est la plus sure, mais elle n’est pas sans risque. D’une part, vous pouvez perdre votre clé de stockage à froid et donc perdre vos fonds. D’autre part, vous restez exposé au vol. En effet, une personne entrant par effraction chez vous peut potentiellement avoir accès à votre ordinateur, à votre clé, et donc à vos fonds. C’est un risque à ne pas sous estimer, les témoignages en se sens ne manquent pas sur internet.

Chaque méthode de stockage présente des risques et des avantages qui lui sont propres. C’est à vous de décider laquelle, ou lesquelles, vous convient le mieux en fonction de vos besoins et de votre aversion au risque. Il est tout de même conseillé de diversifier ses méthodes de stockage grâce aux différentes solutions proposées sur le marché afin de limiter les risques inhérents à chaque méthode.

Bitcoin : Perspectives et limites

Bitcoin est donc une crypto monnaie qui fonctionne grâce à une blockchain et qui permet de stocker des fonds, les envoyer, et spéculer en toute légalité. Sur le papier, le chemin semble pavé pour bitcoin qui se positionne comme l’une des monnaies de demain. Néanmoins, si les perspectives d’avenir semblent prometteuses, Bitcoin présente également un certain nombre de limites.

Pourquoi devrait on s’intéresser au Bitcoin ?

Que l’on croit en l’avenir du bitcoin ou pas, un certain nombre d’éléments positifs sont indéniables.

Un actif rentable et flexible

Depuis début 2011, le prix du bitcoin est monté de plus de 1 000 000 %. Bien qu’il y ait une volatilité très importante sur le marché qui génère des pertes pour la plupart des particuliers, il semble qu’il y a également des gains à réaliser sur ce marché. De plus, les conditions d’entrée sur le marché sont très souples. La plupart des plateformes d’achat de crypto monnaies permettent de se procurer des Bitcoin à partir de 10 euros. Théoriquement, il est donc possible d’entrer sur le marché et d’investir à partir de 10 euros sans difficultés. Par conséquent, quasiment tout le monde aujourd’hui peut entrer sur ce marché et investir. En perspective, un marché accessible à tous et donc potentiellement connu de tous. A l’heure actuelle, bien que la notoriété des crypto monnaies ait fortement augmenté ces dernières années, les crypto monnaies demeurent assez peu connues du grand public.

Mise en place d’un cadre réglementaire et arrivée d’acteurs majeurs

Jusqu’à présent, le marché des crypto monnaies n’était pas régulé. Cela a fortement nuit à la réputation du marché, il y a eu énormément d’arnaques et d’abus. Néanmoins, le cadre réglementaire évolue et cette époque pourrait bientôt être révolue. En effet, plusieurs propositions sont en cours d’étude et des acteurs majeurs, dont les membres du G20, doivent se prononcer sur la législation inhérente au marché des crypto monnaies. De plus, de nombreux pays comme la France ou les Etats Unis ont déjà mis des mesures en place pour apporter des réponses aux enjeux qu’il soulève et protéger les investisseurs. La régulation du marché pourrait potentiellement attirer de nombreux investisseurs institutionnels qui n’avaient pas accès à ce marché jusqu’à présent. Si la régulation mise en place est favorable aux investissements, une nouvelle vague de capitaux pourrait rejoindre le marché et faire monter fortement les prix.

De plus, des acteurs majeurs comme le célèbre Facebook de Mark Zuckerberg ont rejoint le marché des crypto monnaies et se montrent optimistes quant à l’avenir de la blockchain. Facebook lance une crypto monnaie qui s’appellera Libra. Cette nouvelle monnaie pourrait participer à augmenter la notoriété du marché des crypto monnaies et à propulser le prix des actifs. En effet, Facebook concentre près de 2 milliards d’utilisateurs. Le Libra sera une porte ouverte sur le marché pour tous ces utilisateurs et pourrait entrainer une arrivée massive de capitaux. En outre, Libra pourrait inspirer d’autres entreprises de classe internationale et provoquer un effet “Boule de neige” entrainant la sortie de nombreuses crypto monnaies et boostant tout autant la notoriété du marché.

Libra : La crypto monnaie de Facebook

Le libra ne sera pas une crypto monnaie comme les autres. En effet, il s’agira d’un “stablecoin”, c’est à dire une monnaie stable dont le cours n’évolue pas.  Concrètement, 1 Libra devrait toujours valoir 1 dollars. Contrairement aux autres crypto monnaies, Libra ne servira donc pas à spéculer. La monnaie devrait servir uniquement pour des paiements et des transferts de fonds. Facebook s’est associé avec une 20 aines d’acteurs majeurs, dont Visa, Uber, Mastercard et Paypal, pour préparer le lancement de sa nouvelle crypto monnaie. Le libra servira donc a effectué des transactions sur Facebook, Whats App, Messenger et chez tous les partenaires du projet. En perspective, une potentielle démocratisation des crypto monnaies et un renforcement du pouvoir des GAFA.

De nouveaux produits financiers

Le développement du Bitcoin entraine l’arrivée de nouveaux produits financiers. Plusieurs sociétés ont déjà fait des demandes d’ETF, qui ont été rejetées, et d’autres ont lancer des contrats à termes. Ces nouveaux produits peuvent représenter une excellente opportunité d’investissement. En effet, ils présentent des conditions d’entrée beaucoup plus strictes que l’investissement sur le marché du bitcoin et sont donc destinés aux investisseurs ayant déjà un capital conséquent. De ce fait, ils ouvrent le marché aux gros investisseurs, notamment les investisseurs institutionnels, et devraient donc drainer beaucoup de capital sur le marché. A titre de comparaison, l’arrivée des ETF sur le marché de l’or a entrainé une très forte augmentation des cours. Vraisemblablement, si les ETF sont acceptés également sur le marché du bitcoin, une forte hausse des cours pourrait intervenir. A plus long terme, l’institutionnalisation du marché et sa régulation pourraient permettre d’assainir le marché et d’ouvrir la voie à de nouvelles opportunités d’investissement.

Bitcoin : Limites et critiques 

Outre ses avantages techniques, dont notamment la rapidité et la flexibilité des transferts de fonds, la décentralisation et l’absence d’intermédiaire, le bitcoin est un actif rentable, et flexible, soutenu par des acteurs majeurs, qui devrait bientôt bénéficier d’une législation claire ouvrant la voie à de nouveaux produits financiers. Néanmoins, il présente un certain nombre de limites qui freinent son développement et qui, potentiellement, remettent en cause ses perspectives d’avenir.

Un marché financier à très haut risque

Le marché des crypto monnaies, et plus précisément le marché du Bitcoin, est un marché qui présente un très fort niveau de risque. C’est un marché très récent, qui a été créé en 2009 et qui n’a dépassé les 10 milliards de capitalisation boursière qu’en 2017. A titre de comparaisons, le CaC40 a une capitalisation boursière de plus de 1500 Milliards d’euros. Comme tous les marchés récents, le manque de recul génère des risques pour les investisseurs. En effet, l’absence de régulation pendant de nombreuses années et l’immaturité de l’écosystème ont ouvert la voie à toutes sortes d’escroqueries.

De plus, le marché est caractérisé par une très forte volatilité. Il n’est pas rare de voir des mouvements ayant une ampleur de plus de 10% sur moins de 24H. De même, si le marché présente un taux de rendement très important, il a connu de très grosse crise ayant fait chuter les prix de plus de 80%, dont notamment celles de 2013 et de 2018. Ainsi, malgré un taux de rendement très élevé sur le long terme, la majorité des investisseurs particuliers sont actuellement déficitaires. Par ailleurs, l’absence de régulation, et la très faible capitalisation du marché, entrainent des mouvements qui sont analysés par certains spécialistes comme des manipulations. En effet, le marché des crypto monnaies est réputé pour être très manipulé, notamment par les gros détenteurs de Bitcoins et certains professionnels. C’est une autre limite de cet actif digital, le manque de transparence, notamment sur la répartition des capitaux qui seraient en réalité concentré en majorité dans les portefeuilles d’une très faible minorité d’investisseurs. Cette concentration donne un pouvoir conséquent aux personnes concernées puisqu’elles ont les moyens de provoquer des achats, ou des ventes, massifs pouvant potentiellement influencer l’évolution des cours.

Limites techniques et attaque 51

Si la blockchain est un concentré de technologies innovantes, elle présente tout de même de nombreuses limites techniques. D’une part, la blockchain Bitcoin est limitée. En effet, elle ne permet pas de faire autant de transactions par secondes que les systèmes actuellement déployés par visa et les transactions de petits montants demeurent relativement onéreuses. Bitcoin n’est absolument pas adapté pour le micro paiement à l’heure actuelle et ne donc pas être utilisé comme monnaie au quotidien. De plus, en fonction de l’état du réseau, les transactions peuvent être plus longues et peuvent entrainer un surcout pour les commerçants du fait de la volatilité de son prix. Par conséquent, Bitcoin devra se mettre à jour et renforcer certains aspects techniques pour espérer prendre une place prépondérante.

D’autre part, la blockchain est réputée être incorruptible et parfaitement fiable. Toutefois, il existe bel et bien une hypothèse dans laquelle la blockchain ne serait plus fiable : l’attaque 51. L’attaque 51 correspond à l’hypothèse où un mineur de crypto monnaie parviendrait à prendre le contrôle de plus de 50% de la puissance de minage (HASH). Sans entrer dans les détails techniques, cela permettrait à l’utilisateur de modifier l’historique de la blockchain et de dépenser des Bitcoins qu’il ne possède pas. Une telle violation du réseau pourrait entrainer une perte de fonds pour les utilisateurs, et une perte de confiance générale dans le Bitcoin entrainant une baisse des prix. Bien que le coût de ce type d’attaque soit beaucoup trop important pour qu’un particulier puisse envisager d’en lancer une (Estimation 2018 : 1 milliards de dollars + 500 000 dollars par heure de fonctionnement des machines) des états, des organismes gouvernementaux, et certains acteurs privés pourraient potentiellement se le permettre.

Un avenir incertain

Bitcoin a encore tout à prouver, et à ce jour, nous n’avons aucune garantie qu’il pourra un jour remplir ses objectifs. D’une part, les performances passées d’un marché ne permettent en aucun cas de prédire les performances à venir du même marché. Cela implique que malgré la très forte hausse des prix qui a porté le Bitcoin jusqu’à 20 000 dollars en 2017, rien ne permet de dire aujourd’hui qu’il atteindra à nouveau les 20 000 dollars et qu’il les dépassera un jour. Les plus septiques pensent même que le plafond du marché a été atteint et que les prix devraient continuer à chuter graduellement jusqu’à la disparition du marché.

D’autre part, si l’arrivée d’acteurs majeurs comme Facebook et certains gouvernements sur le marché des crypto monnaies représente une opportunité pour ce dernier, c’est également un risque très difficile à maîtriser. En effet, un Etat, ou une entreprise, pourrait lancer une crypto monnaie qui entre en concurrence directe avec le Bitcoin. La notoriété et les moyens dont disposent ce type d’acteur pourraient éclipser la notoriété du Bitcoin et entrainer sa chute. Des acteurs comme la chine, qui a l’habitude de disposer de ses propres technologies (comme WeChat qui remplace Facebook localement), pourraient décider de lancer leur propre crypto monnaies et d’interdire le Bitcoin pour s’assurer une visibilité maximale.

Enfin, le cadre législatif que nous venons d’aborder demeure l’une des principales limites de cette technologie. Bien que ce ne soit pas envisagé, et techniquement difficile à mettre en place, Bitcoin et ses dérivés pourraient être interdits par les Etats. Une interdiction totale entrainerait indubitablement une très forte baisse des prix et perte de confiance des investisseurs. A l’heure actuelle, investir sur le marché des crypto monnaies demeurent donc très risqué et hautement spéculatif et bien que ce risque soit compensé par des perspectives de gain très importantes nous recommandons la plus grande prudence aux personnes potentiellement intéressées par ce marché.

 

Pour en savoir plus sur le marché des crypto monnaies, nous vous invitons à nous contacter et à vous abonner à nos réseaux sociaux pour recevoir toutes nos dernières actualités sur le sujet.

Ludovic Farnault est associé et CEO du cabinet Farnault Investissement. Conseiller en gestion de patrimoine depuis 15ans. Diplômé d’un Master 2 en gestion patrimoine et en cours de formation d’un Executive MBA, il accompagne ses clients pour leur permettre de matérialiser leurs objectifs financiers et patrimoniaux.


Contacter Ludovic :

DISCLAIMER : Les crypto monnaies, le bitcoin, et tous les dérivés, sont des actifs financiers a très haut niveau de risque. Les crypto actifs dans l’ensemble représentent un danger pour votre capital, et ce, y compris pour les professionnels. Sachez qu’en investissant sur un marché à très haut niveau de risque qui présente une volatilité très importante, vous risquez de perdre l’intégralité de votre capital. Cet article a uniquement vocation a informé les lecteurs sur des éléments généraux concernant Bitcoin et les crypto actifs. Ce n’est en aucun cas un conseil d’investissement ni tout autre forme de conseil financier. Par conséquent, Farnault Investissement ne pourra en aucun cas être tenu responsable si vous choisissez d’investir sur ce marché et se dégage de toute responsabilité. De la même manière, cet article n’a pas vocation a traité les crypto monnaies, la blockchain et le bitcoin de manière exhaustive. Afin de rester lisible et de faciliter au maximum la compréhension, nous devons synthétiser certaines informations. Par conséquent, nous vous invitons à effectuer vos propres recherches pour approfondir les différents points mentionnés. En lisant cet article, vous reconnaissez avoir été parfaitement informé des risques encourus et vous agréez tous les points exposés dans ce disclaimer.