Les principales étapes à réaliser pour sécuriser son patrimoine financier.

Il y a une semaine, le CAC40 signait la plus grosse chute en 24H de son histoire. En seulement 1 mois, il a effacé toute la hausse de l’année 2019 avec une correction de près de 38% depuis les plus hauts atteints en Février 2020. Outre la baisse des marchés financiers, la crise sanitaire a ébranlée l’économie mondiale qui se met à l’arrêt à mesure que les semaines passent.

Certains secteurs essentiels au fonctionnement de l’économie, comme le secteur bancaire, sont mis à mal par le virus et la baisse des marchés. Il apparait légitime de s’interroger sur les garanties qu’ils fournissent à leur client face à cette crise. Toutefois, le client doit lui aussi s’assurer de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger son patrimoine. 

Il convient notamment de comprendre les garanties bancaires sur le capital détenu sur un compte courant, de comprendre la protection qu’apporte l’assurance vie de droit luxembourgeois, mais aussi d’arbitrer convenablement ses actifs. Nous avons compilé ces informations en 3 étapes simples pour sécuriser son patrimoine et réinvestir.

Etape 1 : Rester calme, évaluer ses pertes, et analyser son portefeuille

L’une des principales composantes de la gestion de crise, c’est la psychologie. Les mouvements de marchés sont partiellement guidés par les émotions des investisseurs. La maîtrise des émotions et la capacité à investir de manière objective demeurent l’un des fondements de la réussite de toute stratégie d’investissement. C’est d’ailleurs dans ce cadre que ce sont très largement imposés les algorithmes de trading dans les salles de marchés ces dernières années. 

Lors d’une crise, la première étape consiste donc à rester calme et à prendre le temps d’évaluer les performances de ses placements, la diversification de son portefeuille et la répartition de ses actifs entre les différents dépositaires.  

Quelles sont mes pertes ? Combien suis-je prêt à perdre ? Quels sont les différents types d’actifs que je possède ? (Immobilier, actions, OPCI..) Combien me reste-il de liquidité et où sont elles stockées ? Quelle est la part de mon patrimoine garantie en capital (Fonds euros) ?

Ces différentes questions paraissent basiques mais les réponses vous permettront d’avoir une première vision objective de votre patrimoine, du risque auquel vous êtes exposé, et de prendre les premières décisions pour vous mettre en sécurité. 

Vous pouvez d’ailleurs utiliser Money Pitch, un agrégateur de flux financier, pour agréger vos comptes et suivre leur évolution en temps réel 24/24H sur une seule interface. Pendant le confinement, nous vous offrons un abonnement gratuit à Money Pitch. Pour en profiter, cliquez ici.

Etape 2 : Mettre ses liquidités en sécurité

A ce stade, vous devriez être en mesure de connaître le montant exact de vos liquidités et leur répartition au sein des différents organismes bancaires. 

Théoriquement, les dépôts sur vos comptes courants sont garantis à hauteur de 100.000 euros par établissement bancaire, les dépôts sur vos assurance vies à hauteur 70.000 euros et les dépôts sur vos livrets (Livret A, LDD, LEP) à hauteur de 100.000 euros. Cela reste théorique puisqu’en réalité, une faillite bancaire entraînerait une crise financière majeure.

Rassurez-vous, le scénario d’une faillite bancaire demeure assez improbable à l’heure actuelle contenu de la structure de notre économie et du système bancaire. Conserver des liquidités, et les répartir entre différents organismes bancaires, demeurent donc l’une des meilleures méthodes pour sécuriser son patrimoine.

Si vous le souhaitez, vous pouvez également vous tourner vers les fonds en euros proposés dans les contrats d’assurance vie. Ils vous offrent une garantie en capital et ont eu des performances de l’ordre de 1.6% en moyenne en 2019. Attention toutefois, la plupart des assureurs vous contraindrons à investir une partie de votre capital sur des supports sans garanties, les unités de compte.

Remarque : la loi Sapin II prévoit un blocage possible des retraits sur fonds en euros, pour une période maximum de 6 mois en cas de crise financière globale et majeure. 

Si vous souhaitez avoir encore plus de sécurité, vous pouvez aussi vous tourner vers l’assurance vie de droit luxembourgeois. En effet, les contrats d’assurance vie luxembourgeois disposent d’une structure juridique qui permet de séparer les avoirs des clients de ceux de l’assureurs et présentent de nombreux avantages en termes de diversification, de rendement, de flexibilité, et de frais. Ce type de placement est conseillé si vous avez un patrimoine conséquent pour en sécuriser tout ou partie hors de France, dans un pays reconnu pour sa stabilité économique et politique.

Etape 3 : Se préparer à réinvestir

Dans un premier temps, vous devez définir la part de liquidités que vous souhaitez réinvestir sur des supports à risques, la part de liquidités que vous souhaitez investir sur des supports garantis et/ou très peu risqués, et la part de liquidité que vous souhaitez conserver. Ce choix dépendra essentiellement du niveau de risque auquel vous souhaitez être exposé et de la composition de votre portefeuille. 

Ensuite, vous devrez choisir la nouvelle allocation et l’enveloppe la plus adaptée. Vous pouvez par exemple vous orienter sur l’immobilier avec les SCPI, les OPCI, l’immobilier défiscalisant, le neuf, ou encore les résidences gérées. Néanmoins, l’immobilier, excepté la pierre-papier, n’est pas forcément adapté pour réinvestir actuellement compte tenu des mesures sanitaires restrictives en vigueur. 

L’investissement financier nous paraît plus adapté à court terme. Les marchés financiers ont globalement fortement baissé ces dernières semaines et des opportunités pourraient potentiellement se présenter prochainement. Outre la détention de titres vifs, vous pouvez également investir à travers des fonds d’investissement qui vous permettront de bénéficier de l’expérience de l’équipe de gestion et d’un cadre plus sécurisant. Le choix de l’enveloppe fiscale sera là aussi primordial et dépendra de votre projet d’investissement. Ainsi, vous pourrez vous orienter vers le compte-titre, le PEA, ou encore l’assurance vie, qui présentent tous trois des avantages différents.

Enfin, vous devrez définir votre stratégie de réinvestissement. Pour cela, il existe de nombreuses méthodes plus ou moins pertinentes. Nous vous proposons une méthode simple, et sécurisante, qui consiste à diversifier votre patrimoine, à réinvestir progressivement, et à conserver des liquidités dans notre dossier sur l’investissement en marché baissier.

Farnault Investissement.

Notre cabinet de conseil en gestion de patrimoine gère 130 millions d’euros pour le compte de 230 familles et entreprises. Nous élaborons des stratégies d’investissement sur mesure, nous optimisons les solutions mises en place et la fiscalité.

Benjamin est conseiller en gestion de patrimoine junior. Il accompagne les clients de notre cabinet dans l’élaboration et l’optimisation de leur stratégie d’investissement. Son expérience lui permet également de participer activement au développement de la présence en ligne du cabinet de conseil en gestion de patrimoine Farnault Investissement.


Contact :