Le prêt In fine se présente comme une alternative viable aux prêts amortissables.

Lorsque l’on souhaite acquérir un bien en contractant un emprunt, deux options s’offrent à nous. La plus classique, le prêt amortissable, s’applique par exemple lors de l’acquisition d’une résidence principale. Il s’agit d’un prêt qui sera remboursé mensuellement par l’emprunteur et dont les mensualités comprennent une part de capital et une part d’intérêts. Ainsi, l’emprunteur rembourse graduellement son prêt jusqu’au terme du contrat. Néanmoins, bien que ce soit la plus connue, ce n’est pas la seule méthode d’emprunt. En effet, l’emprunt In Fine s’impose comme une alternative pertinente au prêt amortissable et s’en distingue de différentes manières.

Qu’est-ce qu’un prêt In Fine ?  

Exemple d'un prêt In Fine souscrit sur 7 ans au taux de 1.50% par an. Dans ce cas, l'emprunteur rembourse uniquement les intérêts pendant 6 ans 1.50%/an (soit 3.000€ par an) et les intérêts 1.50% + 100% du capital emprunté la dernière année soit 203.000€)

Qu’est ce qu un prêt in fine ? Contrairement à l’emprunt amortissable, l’emprunt In Fine permet de ne pas rembourser mensuellement le capital. Pendant toute la durée du prêt, seuls les intérêts sont remboursés. Ce n’est qu’une fois que le contrat est arrivé à son terme que l’emprunteur remboursera la totalité du capital. L’établissement prêteur demande en général une garantie de remboursement consistant en l’adossement d’un produit de placement (assurance-vie ou contrat de capitalisation) sur lequel sont placées les sommes nécessaires au remboursement du capital du prêt.

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’emprunt In Fine ?  

L’emprunt In Fine présente plusieurs avantages. D’une part, le montant des intérêts déductibles des revenus fonciers est plus important. De plus, dans la plupart des cas, le financement In Fine sera adossé à un placement de type assurance vie. Et dans ce cas, l’argent placé produit des intérêts. En revanche, le risque est plus élevé puisque le capital n’est remboursé qu’au terme de l’opération.

Prêt In Fine ou prêt amortissable : comment bien choisir son prêt ?

Choisir entre un prêt In Fine et un prêt amortissable pour financer un bien n’est pas forcément simple. Chaque cas est différent et le conseil d’un professionnel de la gestion de patrimoine peut s’avérer pertinent si vous ne maitrisez pas les subtilités de ces deux méthodes de financement. En effet, la réponse ne sera pas la même selon le type de bien que vous achetez, qu’il s’agisse d’une résidence principale ou d’un investissement locatif, selon vos objectifs patrimoniaux, et selon votre situation patrimoniale actuelle. Par conséquent, notre cabinet se tient à votre disposition pour vous accompagner dans cette démarche et pour répondre le plus précisément possible à vos problématiques.

Témoignage de Geoffrey Repellin

Adam Winberg

Developing Officer

Témoignage de Geoffrey Repellin, Directeur Commercial - Primonial Solution

Claude Barbillon, Chirurgien-ORL

Adam Winberg

Developing Officer

Le cabinet Farnault Investissement me semble différent des autres car j'ai la faiblesse de croire...

J'ai dirigé le groupe Gibaud, textile médical, pendant 30 ans et j'ai eu l'occasion durant...

Le cabinet Farnault Investissement m'a permis de découvrir...

Auteur de l'article

Ludovic Farnault
Ludovic Farnault
Ludovic Farnault est associé et CEO du cabinet Farnault Investissement. Conseiller en gestion de patrimoine depuis 15ans. Diplômé d’un Master 2 en gestion patrimoine et en cours de formation d’un Executive MBA, il accompagne ses clients pour leur permettre de matérialiser leurs objectifs financiers et patrimoniaux.