Depuis le 1er juillet, l’encadrement des loyers s’applique de nouveau à Paris.

Mis en place par le gouvernement Hollande en 2014, suspendu en 2017 par décision de justice, le dispositif de plafonnement des loyers à Paris est de nouveau opérationnel depuis le 1er juillet 2019.

Dans les faits, dès l’instant ou un propriétaire signe un nouveau bail, le barème officiel doit être respecté et le loyer ne doit pas être supérieur de 20 % à celui dit « de référence » défini chaque année par arrêté préfectoral. Une carte interactive est disponible sur le site de la préfecture de Paris et permet aux propriétaires de fixer le montant des loyers. Depuis plusieurs années, les prix de l’immobilier et les loyers dans la capitale n’ont fait qu’augmenter notamment du fait de :

  • La densité de la population ; avec 2,2 millions d’habitants sur une surface de 105 km2, Paris intra-muros atteint des niveaux de densité supérieurs à certaines grandes métropoles mondiales américaines ou asiatiques
  • L’attractivité économique de la ville ; Avec un PIB de 649 milliards d’euros, Paris génère environ 30% de la richesse produite en France
  • Paris, plus belle ville du monde ; même si un magazine a récemment classé Paris 2eme derrière Venise en terme de beauté, Paris reste la destination touristique mondiale N°1.

Découvrez notre dossier sur l’investissement immobilier dans le “Grand Paris”

Réintroduit par la loi « Elan » du 23 novembre 2018, l’encadrement des loyers a pour objectif de permettre de maîtriser le montant des loyers dans les zones tendues. Ces zones se caractérisent par un déséquilibre fort entre l’offre et la demande de logements dont Paris fait parti. À noter que ce dispositif est en expérimentation jusqu’au 23 novembre 2023.

Christophe Charlet est conseiller en gestion de patrimoine et associé du cabinet Farnault Investissement situé à Paris. Farnault Investissement vous accompagne dans l’élaboration et l’optimisation de votre stratégie d’investissement.


Contacter l’auteur :