Intérêt, performances, fiscalité et souscription, découvrez toutes les spécificités des fonds en euros dans l’assurance vie.

Fonds euros

Les fonds en euros sont des contrats obligatoirement souscrits dans le cadre d’une assurance vie. Ils constituent l’un des deux types de supports financiers sur lesquels l’assuré peut choisir d’investir. En effet, dans le cadre de la souscription d’un contrat d’assurance vie, vous aurez la possibilité de choisir d’investir sur le fonds en euros ou sur des supports appelés unités de compte. En moyenne, les fonds en euros ont offert un rendement de 1.6% en 2018 auquel il faut soustraire les prélèvements sociaux et la fiscalité applicable au contrat. Le principal intérêt du fonds en euros n’est donc pas le rendement.

Fonds euros : un capital garanti et une liquidité assurée

Si l’objectif premier des fonds en euros n’est pas le rendement, ils présentent tout de même une caractéristique non moins significative qui explique en partie l’engouement qu’ils génèrent. En effet, le capital placé sur le fonds euro par l’investisseur est garanti par l’assureur et l’investisseur peut demander le retrait des fonds à tout moment.

Nota bene :  La Loi Sapin 2 peut toutefois limiter cette liquidité  en cas de crise financière “globale et majeure”. En effet, en cas de menace grave et caractérisée pour la santé financière du secteur de l’assurance, le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) peut prendre des mesures conservatoires et notamment restreindre temporairement la liquidité des portefeuille d’assurance vie (6 mois maximum). Pour palier à ça, la souscription d’un contrat d’assurance vie de droit luxembourgeois permet de ne pas être soumis à ces contraintes.

Il appartient donc à l’investisseur de bien s’informer sur les modalités de son contrat et éventuellement de se faire accompagner dans cette démarche par un conseiller en investissement financier.

Fonds euros : se prémunir de l’inflation

Outre la garantie en capital et sa liquidité, le fonds en euro permet de protéger son capital de l’inflation. Cette caractéristique tend à s’estomper avec le temps puisque les rendements tendent à diminuer. Toutefois, à l’heure actuelle, les fonds en euros s’avèrent toujours plus rentables que le livret A et bien plus rentables qu’un capital dormant. Avec un rendement moyen 2018 aux alentours de 1.6%, et une inflation de 1.85% les fonds en euro ont permis de limiter l’érosion du capital des épargnants. Il est à noter que certains fonds en euros sont largement meilleurs que la moyenne, pour illustration, le fonds Sécurité Pierre Euro à réalisé une performance nette de frais de gestion de +3.2% en 2018. 

Un instrument pertinent dans le cadre d’une stratégie patrimoniale globale

Les fonds en euros s’inscrivent parfaitement dans le cadre d’une  stratégie patrimoniale globale. Ils permettent de créer une poche de liquidité et de réduire le risque global associé au portefeuille. Ils peuvent donc être intégrés à la stratégie d’investissement dans le cadre d’une assurance vie, par exemple, et sont complémentaires avec d’autres types d’investissements plus risqués qui présentent des rendements plus élevés comme les SCPI et les produits structurés, pour ne citer qu’eux. Ajouter du fonds euros dans son portefeuille permet donc de se diversifier et de réduire le risque associé aux autres investissements tout en maintenant un rendement acceptable. (N.B. : Il appartient à l’investisseur de vérifier les modalités de son contrat).

Fonds en euros et unités de compte

Afin de dynamiser le rendement de son contrat d’assurance vie, l’investisseur peut y ajouter des unités de compte (UC). Les unités de compte sont des supports financiers de diverses natures (fonds actions, fonds obligataires, fonds monétaires, SCPI, OPCI, produits structurés…) qui permettent d’augmenter le rendement du contrat d’assurance vie. En contrepartie, les UC augmentent également le risque. En effet, le capital investi sur les fonds euros est garanti, mais ce n’est pas le cas pour les unités de compte. Cela implique qu’une perte de capital est envisageable. Ajouter des UC dans son contrat d’assurance permet donc potentiellement d’augmenter le rendement mais introduit du risque dans votre portefeuille.

Exemple : Le fonds en euros Cardif

Rendement du contrat cardif

Dans le cas présent (toujours avec le fonds euro de Cardif), en ayant investi dès la création du fonds, hors fiscalité, vous auriez bénéficié d’un rendement de 48.35 % en 12 ans soit un rendement moyen annuel hors fiscalité de 4%. Pour un investissement de 100 000 euros effectué en janvier 2006, vous auriez donc gagner plus de 50 000 euros en 12 ans. 

NB : Le rendement de ces fonds tend à diminuer. De plus, les contrats permettant d’investir uniquement sur un fonds euros se font de plus en plus rares. Pour différentes raisons, la majorité des contrats imposent d’investir à la fois sur du fonds euros et sur des unités de compte.

De quoi sont composés les fonds en euro ?

La plupart des fonds en Euro sont composés principalement d’obligations.

répartition du fonds en euros cardif

Dans le cas présent, le fonds est composé à plus de 80 % d’obligations. C’est pour cette raison que le rendement des fonds en euro tend à baisser. En effet, le rendement des obligations chute de manière constante depuis les années 1990. Les fonds en euros étant composés en majeure partie d’obligation, leur rendement diminue donc également.

 

Cependant, certains assureurs ont innové ces dernières années en proposant des fonds en Euros composés essentiellement d’immobilier ce qui leur permet d’afficher des performances bien meilleures que celles des fonds en Euros traditionnels.

fonds spirica ealt

Par exemple, le fonds EALT de Spirica était composé à 66% d’immobilier côté et non côté (au 31/12/2018). 

Choisir le meilleur fonds en euro

Tous les fonds en euros ne se valent pas ! Pour l’exemple, vous trouverez ci dessous un tableau récapitulatif des performances de plusieurs fonds en euros :

ContratCompagniePerformance 2018 en %Performance sur 5 ans en %
Sécurité pierre euroSuravenir3.2019.63
Euro allocation long termeSpirica2.9017.36
Fonds en euro de l'AFERAviva vie2.2514.3
Cardif EssentielCardif1.8511.82

Vers une transformation des modèles de gestion des fonds en euros  ? 

L’autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), une institution de la banque de France, invite les assureurs à faire évoluer leurs offres en assurance vie. En effet, compte tenu de la baisse des taux obligataires évoquée précédemment, Bernard Delas, vice président de l’ACPR, appel les compagnies d’assurance à revoir leurs modèles de gestion. Il va même au delà et indique que les assureurs vont devoir petit à petit renoncer aux produits en euros offrant une garantie en capital et une liquidité permanente. À la place, ils vont devoir proposer progressivement de nouveaux produits et inciter les investisseurs à prendre plus de risque.

Fonds en euros : Oui, mais comment investir ?

Les fonds en euro sont accessibles exclusivement au sein de contrats d’assurance vie qui peuvent être souscrits de différentes manières et présenter des caractéristiques distinctes.

Choisir et investir seul

Pour choisir son contrat et son support, il existe de nombreux comparateurs en ligne qui vous permettront de comparer notamment les caractéristiques du contrat et le rendement. Toutefois, les performances passées ne présageant jamais des performances futures, les comparateurs présentent de nombreuses limites puisqu’ils indiquent des caractéristiques à un instant T sans prendre en compte d’éventuels événements qui pourraient influencer le rendement des fonds. Investir en autonomie est donc possible, vous pourrez souscrire votre contrat directement en ligne, mais c’est la méthode la plus risquée pour les novices.

Choisir et investir avec son conseiller bancaire

Si vous ne souhaitez pas investir seul, vous avez toujours la possibilité de vous adresser à votre conseiller bancaire. Il pourra vous renseigner sur les différents contrats proposés par la banque. En revanche, les contrats proposés par les banques de réseaux sont très rarement les plus performants. 

Choisir et investir avec un conseiller financier indépendant

Enfin, vous pouvez choisir d’investir avec une société indépendante de conseil en gestion de patrimoine. Cela vous permettra d’être accompagné par un professionnel agréé pour choisir vos supports d’investissement. Vous bénéficierez d’un plus grand panel de choix et d’un conseil a priori plus pertinent. 

 

Christophe Charlet dispose d’une expérience de 31 ans en matière financière. Diplômé du centre d’études supérieure de banque, spécialisation conseil en gestion de patrimoine, il est associé du cabinet Farnault Investissement situé à Paris. Farnault Investissement accompagne familles et sociétés dans l’élaboration et l’optimisation de leur stratégie d’investissement.


Contacter l’auteur :